Batterie pour pc

Votre téléphone portable capte mal ? L’amplificateur GSM est la solution !

Vous avez enfin trouvé le forfait mobile idéal, adapté à vos besoins et pas cher, et vous vous apprêter à en profiter pleinement. Et là, patatras : vous captez mal le réseau de votre nouvel opérateur à votre domicile !

Plutôt que de changer à nouveau d’opérateur mobile, optez pour un amplificateur mobile ! Associé à une bonne antenne, il renforcera le signal réseau de votre téléphone portable.

Qu’est-ce qu’un amplificateur cellulaire pour téléphone portable ?

L’amplificateur de réseau est un équipement qui augmente le signal de votre téléphone portableafin d’améliorer sa couverture réseau. Il se compose d’une antenne extérieure, d’une antenne intérieure et d’un répéteur GSM sans fil.

Comment bien choisir un amplificateur GSM ?

L’antenne est une partie importante du système d’amplification du signal mobile. Par conséquent, vous devez faire particulièrement attention lors du choix d’une antenne pour votre amplificateur. Il existe des antennes limitées à une seule bande (GSM 900, GSM 1800, CDMA ou 3G), des antennes bi-bandes (GSM 900 et 1800, GSM et 3G, etc.) et des antennes multibandes, qui prennent en charge plusieurs normes cellulaires de 900 MHz à 2500-2700 MHz.

L’antenne uni-bande est la solution la plus économique, avec un bon rapport qualité/prix. L’antenne bi-bande occupe une position intermédiaire en termes de prix et de performances. Les antennes multibandes, quant à elles, utilisent plusieurs fréquences pour augmenter le signal de votre téléphone portable, ce qui expliquent leur prix plus élevé.

La société MyAmplifiers.fr propose une large gamme de répéteurs cellulaires et d’antennes et vous conseille dans le choix de l’équipement adapté à vos besoins. Sur leur site Internet, vous trouverez des amplificateurs pour les appels uniquement, pour les appels et Internet en 3G ou encore des amplificateurs de signal GSM et 4G LTE.

Le choix d’un répéteur cellulaire dépend de la superficie de la zone à couvrir (voiture, appartement, maison, bâtiment…) et de la fréquence utilisée par votre opérateur mobile, mais aussi de votre budget.

Si le signal de votre téléphone portable est un peu juste à certains endroits de votre logement et que vous avez un budget limité, vous pouvez choisir un répéteur GSM équipé d’une seule antenne, que vous positionnerez à l’endroit approprié. Et si vous souhaitez juste amplifier une fréquence (la voix ou la data, par exemple), vous pourrez opter pour une antenne à une seule bande.

Les amplificateurs cellulaires avec antennes bi-bandes et multibandes sont surtout conseillés lorsque la réception du signal cellulaire est instable dans tout un bâtiment ou une grande maison et lorsque que vous souhaitez amplifier des fréquences différentes simultanément. L’amplificateur mobile GSM/LTE Nikrans MA400D permet par exemple d’augmenter le signal réseau GSM et 4G de votre téléphone portable sur une zone de couverture de 400 m². Et dans le cas de l’apparition d’une nouvelle norme de communication, changer la fréquence d’amplification ne vous prendra que quelques minutes.

Autre point important : l’antenne extérieure doit avoir été conçue pour résister aux intempéries (pluie, canicule, froid…) et aux rayons du soleil. Il vaut donc mieux opter une antenne extérieure en aluminium de haute qualité et protégée par de l’acier zingué, pour éviter l’oxydation et la corrosion, qui réduisent la conductivité et donc l’amplification du signal mobile. L’antenne extérieure ne doit pas non plus contenir d’éléments en plastique parce qu’ils réduiraient considérablement la durée de vie de l’équipement. Pour être sûr de choisir un amplificateur de qualité.

A  noter : les fréquences exploitées par les opérateurs mobiles français sont gérées par l’ARCEP. De ce fait, il est nécessaire d’obtenir une autorisation administrative pour pouvoir utiliser un amplificateur GSM (cf. article L41-1 du Code des postes et des communications électroniques).

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le liker et le partager. Notre blog contient d’autres articles intéressants, retrouvez-les dans la rubrique News !

15 CONSEILS POUR OPTIMISER L’AUTONOMIE DE VOTRE SMARTPHONE

En plus d’être étanches et résistants, les smartphones et mobiles smartphone offrent une autonomie largement supérieure à la moyenne: de 7h30, pour le SPIDER-X4,à 37h de communication pour le TREKKER-X2 ou encore, entre 8 et 25 jours en mode veille selon les modèles.

Malgré cela, vous êtes à la recherche de toujours plus d’autonomie! Ci-dessous nos 15 conseils pour prolonger la durée d’utilisation de votre téléphone portable* :

*Les indications et illustrations ci-dessous sont fournies sur la base des Paramètres du smartphone TREKKER-M1 et de la version 5.1.1 d’Android mais les conseils s’appliquent à tous les smartphones.

1 – AJUSTEZ LA LUMINOSITÉ DE L’ÉCRAN

L’affichage de l’écran est le premier consommateur de batterie d’un smartphone. smartphone vous conseille d’adapter la luminosité de l’écran de votre portable en allant dans « Paramètres » puis « Affichage » et sélectionnez « Adaptation de la luminosité ».

Vous pouvez aussi accéder très rapidement au réglage de la luminosité en glissant du haut vers le bas sur votre écran. Déplacez l’icône en forme de soleil sur le curseur.

L’astuce : préférez un fond d’écran foncé. Les images aux couleurs claires demandent toujours plus d’énergie pour s’afficher.

2 – RÉGLEZ LE MODE VEILLE

On regarde son smartphone en moyenne plus de 200 fois par jour ! Un écran de veille réglé à 15 ou 30 secondes sera donc un bon atout pour optimiser l’autonomie de votre batterie.

Vous pouvez changer ceci dans les « Paramètres » de votre smartphone : « Affichage », « Veille » et sélectionnez le temps souhaité.

3 – MÉFIEZ VOUS DU VIBREUR !

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le son mais bien la fonction vibreur de votre téléphone qui s’avère la plus gourmande en énergie. Idem pour les autres vibrations renvoyées par votre smartphone lorsque vous frappez une touche.

3 – MÉFIEZ VOUS DU VIBREUR !

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le son mais bien la fonction vibreur de votre téléphone qui s’avère la plus gourmande en énergie. Idem pour les autres vibrations renvoyées par votre smartphone lorsque vous frappez une touche.

5 – MAÎTRISEZ L’ART DE LA CHARGE

Une bonne pratique voudrait que le téléphone soit maintenu continuellement dans un intervalle de charge de 20 à 80% afin de conserver une capacité optimale.

L’astuce : optez pour le bon chargeur et préférez une prise murale à une prise d’ordinateur pour une meilleure charge de votre smartphone. De plus, charger son smartphone la nuit ne fera qu’augmenter votre facture d’électricité et réduire la durée de vie de votre portable.

6 – AFFICHEZ LE POURCENTAGE DE VOTRE BATTERIE

Pour vous éviter bien des surprises, rendez-vous dans les « Paramètres » de votre smartphone: « Barre de Statut », sélectionnez « Afficher le pourcentage de batterie ».

7 – ACTIVEZ L’ÉCONOMISEUR DE BATTERIE

Vous pouvez prolonger l’autonomie de votre smartphone en allant dans« Paramètres », « Batterie », puis sur les trois petits points (en haut à droite) sélectionnez « Economiseur de batterie ».

8 – LIMITEZ VOS NOTIFICATIONS

Lorsque vous installez des applications, elles vous envoient par défaut des informations en « push », c’est-à-dire qu’elles se connectent à intervalles réguliers pour se mettre à jour et consomment ainsi de l’énergie.

9 – DÉSINSTALLEZ LES APPLICATIONS INUTILES

Même non utilisées, les applications consomment de la batterie. Appuyez longuement sur l’application concernée et faite la glisser sur « Désinstaller »

10 – GÉREZ LE MULTITÂCHE

Tous les smartphones permettent d’utiliser plusieurs applications en même temps. Si vous n’en fermez aucune votre batterie sera mise à rude épreuve.

11 – DIAGNOSTIQUEZ LES APPLICATIONS ÉNERGIVORES

Il est possible de connaître le pourcentage de batterie utilisé par vos applications et sa courbe d’énergie.

Rendez-vous dans les « Paramètres » de votre smartphone : « Batterie », sous le graphique sélectionnez l’application que vous souhaitez hiberner et appuyez sur « Forcer l’arrêt ».

Vous pouvez également stopper une application en vous rendant dans les « Paramètres » de votre smartphone, puis « Applications ». Sélectionnez votre application et appuyez sur « Forcer l’arrêt ».

12 – PRÉFÉREZ LE WIFI AUX RÉSEAUX 3G/4G

La recherche constante d’un réseau 3G ou 4G est plus énergivore qu’une connexion Wifi. Privilégiez cette dernière lorsque vous êtes à la maison, au bureau ou dans les lieux publics avec les « Hotspots ».

13 – SAVOIR DÉCONNECTER

Si vous n’avez pas besoin d’être connecté 24/24h, désactivez le Wifi, votre réseau 3G ou 4G et toutes les fonctionnalités nécessitant une connexion réseau : bluetooth, NFC, partage de connexion, géolocalisation, localisation du téléphone, GPS….

Vous pouvez également passer en « mode avion » surtout si vous êtes en zone de très mauvaise couverture. Cela évitera que votre smartphone ne cherche un réseau qu’il ne trouvera certainement pas. Nos téléphones smartphone tiennent entre 8 et 25 jours en mode avion, très pratique pour vos voyages à l’étranger, les treks de longue durée ou rentrer chez vous sans crainte de tomber à plat.

Faites simplement un glisser de haut en bas et désactivez toutes les connexions.

14 – PROGRAMMEZ L’ALLUMAGE / EXTINCTION AUTOMATIQUE

Vous pouvez choisir d’allumer ou éteindre automatiquement votre smartphone smartphone aux heures souhaitées, pratique pour économiser sa batterie (et ne plus recevoir d’appels de son boss) !

Rendez-vous dans les « Paramètres » de votre smartphone: « Allumage/Extinction automatique ».

15 – L’APPLICATION BATTERY DOCTOR

On vous présentait l’application Greenify dans un précédent article , avec Battery Doctor vous pouvez très facilement et rapidement prolonger l’autonomie de votre batterie en appuyant sur « Optimiser maintenant ».  Vous pouvez par exemple créer un raccourci Économie d’énergie, connaître l’historique de votre charge, programmer la déconnexion du Wifi lorsque vous n’en avez pas besoin.

Android – iOS: avantages – désavantages: conseils

L’achat d’un téléphone portable, que ce soit un modèle de base ou un Smartphone, peut représenter un réel défi. Il existe un grand nombre de modèles disponibles, la variété de prix de ceux-ci est impressionnante et leur évolution est très rapide.

Pour les personnes ayant une déficience visuelle, plusieurs facteurs sont à considérer afin de s’assurer que votre achat soit le mieux adapté à votre condition visuelle.

Voici une liste de critères que vous devriez considérer lors de l’achat de votre téléphone.

Important

Avant tout, faites vos essais et peut-être pourrez-vous négocier la possibilité de retourner l’appareil s’il ne convient pas à vos besoins.

Cellulaire standard

Caractéristiques à considérer pour les personnes ayant une basse vision:

·        Un écran suffisamment grand;

·        un clavier offrant des touches contrastantes;

·        une couleur d’appareil que vous pourrez repérer facilement dans votre environnement.

Note: Il est de plus en plus difficile d’en trouver en magasin.

Pour le Smartphone

Caractéristiques à considérer pour les personnes ayant une basse vision:

·        Un écran suffisamment grand plusieurs modèles sont disponibles avec un écran entre 4 et 8 pouces (10,15 cm et 20,3 cm);

·        la possibilité d’agrandir l’affichage;

·        une version minimale 4.2 sur plate-forme Android (le zoom n’est pas disponible sur les versions précédentes);

·        une version minimale 8 sur plate-forme Windows (le zoom n’est pas disponible sur les versions précédentes);

·        toutes les versions sur la plate-forme iOS offrent un zoom.

Caractéristiques à considérer pour
les personnes aveugles:

·        Un lecteur d’écran efficace;

·        il est fortement recommandé que l’appareil possède un bouton d’accueil physique;

·        une version minimale 4.3 sur plate-forme Android pour compter sur un lecteur d’écran vous donnant le plein accès à votre téléphone.

Note: Les modèles de téléphone sur la plate-forme Windows
ne sont pas très accessibles pour le moment.

Comment faire votre choix

Quel modèle de téléphone intelligent choisir? Lequel pourra mieux convenir à ma condition visuelle? Il faut savoir que sur le marché, deux plates-formes dominent : iOS avec les appareils iPhone et Android dans différents modèles de téléphone. Les modèles d’appareil sous Windows se font de plus en plus rares. Il existe aussi d’autres interfaces comme BlackBerry, mais ces modèles sont très peu accessibles. Nous avons donc décidé de nous concentrer sur les deux plates-formes dominantes : iOS et Android.

Assurez-vous de pouvoir lire toute l’information, les menus et les symboles et, au besoin, utilisez une aide optique lors de votre achat.

Android ou iOS?

Android, développé par Google, est utilisé par plusieurs fabricants. À noter que les modèles Samsung, Galaxie et Nexus se sont montrés les plus adaptés aux utilisateurs non-voyants.

Du côté d’Apple, le seul Smartphone, l’iPhone, utilise iOS.

Quelques avantages et différences

Pour les personnes ayant une basse vision

Taille d’écran et taille de police (avantage Android)

En ce moment, sur le marché, vous pourrez faire l’achat d’un téléphone ayant un écran de 5.5 pouces (14 cm) sur un iPhone et jusqu’à 8 pouces (20,3 cm) sur un Samsung Galaxy Note.

Toutefois, sur iOS, dans certains contextes, par exemple dans le contenu d’un courriel, vous pourrez obtenir de plus gros caractères en activant l’option d’accessibilité et en choisissant la taille maximum de police.

Avec le zoom activé, on peut aussi obtenir des caractères de plus grande taille sur le Nexus.

Gestuelle pour le grossissement (avantage Android)

Activer le Zoom de l’accessibilité

Android : triple tape avec 1 doigt.

iOS : double tape avec 3 doigts.

Ajuster le niveau de Zoom de l’accessibilité

Android : pince avec deux doigts lorsque le Zoom est activé.

iOS : double tape avec 3 doigts avec maintien et glissement.

Déplacer la fenêtre de grossissement

Android : glissement avec 2 doigts.

iOS : glissementavec 3 doigts.

Éditer du texte (avantage Android)

Clavier à l’écran (avantage Android)

Android : plusieurs choix de clavier et plusieurs choix de couleur par clavier.

iOS : un seul choix de clavier sur iOS mais s’ajuste en positif ou en négatif, selon le contexte de luminosité.

Prédiction de mots (avantage Android)

Android : suggestions continuelles au-dessus du clavier dans une taille suffisante et un bon contraste. Le clavier Swype est très doué pour anticiper ce que l’on veut écrire à partir de nos courriels ou de tout autre document disponible.

iOS : suggestionsplus rares et en très petits caractères dans une infobulle. Difficile de voir le « x » pour annuler.

Déplacement du curseur dans une zone d’édition  (avantage Android)

Android : curseur avec poignée bleue facile à déplacer.

iOS : mini-loupe qui nuit à la visibilité.

Dictée vocale (équivalence)

iOS : trèsbonne qualité via Siri à condition d’être connecté à Internet.

Android : le clavier Swype utilise la dictée vocale de Dragon via Internet sans y être connecté.

Applications

Courriel (avantage Android)

Android : dans « K-9 Mail », des options de paramétrage permettent de contrôler la taille du texte sur chaque type d’élément : liste des messages, contenu, nom de l’expéditeur, objet, etc. Cependant, cela ne fonctionne pas sur tous les courriels.

iOS : dans« Mail », la taille du texte peut être modifiée dans les options d’accessibilité, mais ne fonctionne pas sur tous les courriels et cause un chevauchement des lignes.

Agenda (équivalence)

L’application « CalenGoo » est disponible aussi bien sur iOS que sur Android. Elle offre de très nombreuses possibilités de personnalisation visuelle. Il faut prévoir du temps pour la configuration parce qu’il y a un très grand nombre d’options.

Navigation Web (avantage Android)

Android: l’application « Opera » offre un grossissement illimité ou presque (jusqu’à un mot par ligne) en utilisant la pince à deux doigts qui cause une redistribution du texte. Mais il faut cocher la case « Retour du texte » dans les réglages.

iOS : l’application « Opera » offre une option de configuration pour grossir à 200% alors que l’application « AtomicWeb » offre une option « Increase Font » dans son menu de configuration, toutefois l’effet est parfois problématique sur des sites avec plusieurs colonnes comme celui de l’INLB. « Text Sizer » offre différentes tailles d’affichage du texte.

Notez bien que certaines pages Web s’affichent mieux dans une application que dans l’autre.

Prise de notes (équivalent)

Android :

l’application« Office 7 Pro »offre un affichage Web avec zoom manuel (pince à deux doigts) et redistribution du texte en plus de nombreuses fonctions de traitement de texte;

l’application« Notes »(en anglais) permet aussi d’éditer du texte en gros caractères.

iOS :

l’application« Notes » répond bien à l’option pour les gros caractères dans la configuration de l’accessibilité d’iOS, mais n’offre aucun moyen de formatage du texte;

l’application« Pages »est très complète, mais n’offre pas de fonction zoom avec redistribution du texte. Il faut donc modifier la taille des caractères;

l’application« Office 365 »n’offre pas non plus de fonction de grossissement.

Lecteur de livres (avantage iOS)

iOS : l’application « Voice Dream Reader »est de loin le meilleurlecteur de livre en grossissement et en synthèse vocale et peut lire de nombreux formats (texte, rtf, html, epub…) y compris le format Daisy sonore pour les livres adaptés.

Android :

l’application« PDF à la parole »est intéressante et assez simple d’utilisation, mais pas aussi complète et fiable que l’application pour iOS;

les applications « Moon+ Reader Pro »et « GoRead »sont aussi intéressantes, mais plus complexes à configurer et avec plus de problèmes.

Dictionnaires (équivalent)

iOS : l’application « Antidote » est le meilleur choix pour son contenutrès complet et la possibilité de zoomer avec la pince, mais sans redistribution du texte.

Android : l’application « Dictionnaire français » se présente en hauts contrastes et en gros caractères, mais n’est pas aussi complète que l’application Antidote dans la version iOS.

Pour les personnes aveugles

Simplicité de configuration (avantage iOS)

iOS : toutesles options sont déjà présentes dans les réglages.

Android : unplus grand nombre d’options, mais dont plusieurs doivent être téléchargés à partir du PlayStore.

Gestuelle (équivalent, question de préférence)

iOS :

le « rotor » (faire pivoter deux doigts à l’écran comme si vous utilisiez un vrai cadran) est jugé difficile d’utilisation par certains;

plusieursgestes utilisent 3 et 4 doigts;

le geste double tape avec deux doigts, permet, selon le contexte, de répondre à un appel ou de raccrocher, de démarrer ou d’arrêter la musique, de démarrer ou d’arrêter la dictée vocale.

Android :

les doublesmouvements (ex. tasser sur l’écran un L en imprimé ou V en braille) sont plus difficiles pour certaines personnes;

les gestesutilisent 3 doigts au maximum;

l’arrêt de la parole se fait en approchant la main de l’écran, ce qui fait réagir le capteur de proximité;

les menuscontextuels circulaires (général et local) peuvent être plus difficiles pour certains cas il ne faut pas enlever le doigt de l’écran en cours de route;

Androidoffre la possibilité de redéfinir certains gestes souvent utilisés ou jugés trop compliqués.

Synthèse vocale (équivalent)

iOS : on ne peut utiliser que les voix offertes par Apple : français Canada ou français.

Android : offre par défaut la synthèse de Google et permet aussi de choisir parmi les voix de Acapella, Svox et Ivona.

Clavier (avantage iOS)

iOS : l’utilisateura le choix entre dactylographie ou double tape. Le clavier Bluetooth externe permet à la fois d’éditer du contenu et de contrôler la plupart des fonctions de VoiceOver.

Android : seulement le mode dactylographie. Le clavier Bluetooth externe permet à la fois d’éditer du contenu et de contrôler la plupart des fonctions de TalkBack.

Dictée vocale (léger avantage iOS)

iOS : permet plusieurs langues de clavier et donc de dictée vocale(facile à choisir sur le clavier lui-même une fois configurées dans les réglages).

Android : le clavier Swype (PlayStore) est le meilleur choix, car ilutilise la dictée vocale de Dragon. Il faut cependant utiliser le bouton du clavier pour démarrer et arrêter la dictée vocale, il n’y a pas de geste. Il ne semble pas possible de changer de langue de saisie lorsque TalkBack est activé, ni d’utiliser la prédiction de mots.

Basculer entre les applications ou les fermer (avantage iOS)

iOS : cetteopération est améliorée et simplifiée dans iOS 7.

Android : il est facile de basculer entre les applications, mais un peu plus long pour fermer.

Applications

Téléphoner (équivalent)

iOS : leclavier reste affiché à l’écran de votre téléphone.

Android : il faut aller rechercher le clavier en appuyant sur le bouton« correspondant de votre téléphone».

Courriel (équivalent)

iOS : Mail.

Android : K-9 Mail.

Agenda ou rappels (avantage iOS)

iOS : pour les utilisateurs ayant peu de rendez-vous, l’application rappels est suffisante et se contrôle facilement par la voix. Pour ceux ayant plus de rendez-vous, l’agenda par défaut fait bien le travail.

Android : nous cherchons encore un agenda intéressant et accessible sur cette plate-forme.

Navigation Web (avantage iOS)

iOS : le navigateur Safari est entièrement compatible avec VoiceOver. Il est plus complet et plus réactif et la liste des éléments disponibles via le « rotor » est plus étendue et personnalisable.

Android : c’est le navigateur Firefox qui est le plus accessible, mais il offre moins de choix dans le « rotor » et est un peu moins réactif aux commandes de l’utilisateur. Il faut noter aussi que Firefox a ajouté ses propres gestes pour contrôler la navigation : 3 doigts verticalement pour choisir l’élément de navigation (liens, titres, éléments de formulaire, description des zones, listes) et 3 doigts à l’horizontale pour passer d’un élément de contenu à l’autre.

Prise de notes (équivalent)

iOS :l’applicationNotes fonctionne bien.

Android : l’applicationKeep fonctionne bien.

Lecteur de livres (avantage iOS)

iOS : il y a 3 choix possibles : Voice Dreams Reader, iBooks et Kindle, si on achète des livres sur Amazon.

Android : GoRead est la meilleure application de lecture avec TalkBack.

Dictionnaires (avantage iOS)

iOS : les applicationsAntidote (plus complète) et MédiaDico sont toutes deux utilisables avec VoiceOver.

Android : MédiaDicoest le seul choix connu qui est compatible avec TalkBack.

GPS (avantage iOS)

iOS : le meilleur choix est une combinaison de BlindSquare (information en déplacement) et de Google Maps (planification du trajet). Navigon est aussi un choix intéressant, mais plus dispendieux et plus lourd sur le système. Navigon permet aussi d’agrandir les caractères.

Android : GoogleMaps et WalkyTalky. Ce dernier donne des informations un peu plus complètes, mais pas autant que sur iOS.

Calculatrice (équivalent)

Facile à utiliser sur les deux interfaces.

Reconnaissance optique de caractères (avantage iOS)

iOS : Prizmo donnede l’information sur l’alignement
de la page et permet de numériser plusieurs pages.

Android : TextGrabber de ABBYY fait un bon travail, mais seulementpage par page.

Utilisation du braille (léger avantage iOS)

iOS : déjàintégré dans iOS.

Android : il fautaller chercher BrailleBack sur le PlayStore.

Autres points de comparaison communs aux deux plates-formes

Prix (avantage Android);

Bouton principal ou d’accueil tactile (avantage iOS);

Bouton d’échappement (avantage Android);

Plus grand choix d’applications spécialisées
(avantage iOS);

Synchronisation avec l’ordinateur (avantage Android);

Gestion des fichiers (avantage Android);

Ouverture du système (avantage Android);

Simplicité et sécurité (avantage iOS).

7 questions que l’on se pose sur la durée de vie des smartphones

HIGH-TECH – Apple a reconnu que ses clients changeaient de téléphone tous les trois ans en moyenne.

Lancée dans une vaste campagne de publicité vantant son engagement pour l’environnement, Apple a dévoilé en fin de semaine dernière un chiffre qui fâche : ses clients conservent leur iPhone trois années en moyenne. Un délai qui peut sembler court au regard du prix de ce smartphone : le premier modèle coûte 500 euros. Europe 1 s’est donc posé une question simple : combien de temps peut-on conserver son smartphone ? Une question qui en a amené bien d’autres.

• Combien d’années un téléphone portable peut-il tenir ? La longévité légendaire du Nokia 3210 n’est pas censée être un cas isolé. “La durée de fonctionnement potentiel d’un téléphone est estimée à plus d’une dizaine d’années”, indiquait l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) dans un rapport publié en 2013. Mais ce calcul ne prend pas en compte la batterie, dont l’espérance de vie est bien plus courte : une batterie de technologie Li-Ion – la dernière génération qui équipe la plupart des derniersmodèles – fonctionne correctement trois années en moyenne.

• A quel rythme change-t-on de téléphone ? Si en théorie un téléphone peut fonctionner une dizaine d’années, dans les faits les consommateurs en changent bien plus souvent : tous les deux ans, selon les chiffres de l’Ademe. Le cabinet spécialisé en nouvelle technologies Gartner avance, lui, des chiffres un peu plus précis : en Europe de l’Ouest, on change d’appareil toutes les 2,4 années pour un téléphone basique et tous les 3,1 années pour les smartphones haut-de-gamme, de type Apple iPhone ou Samsung Galaxy S. Apple ne dit rien d’autre en affirmant sur son site que ses clients conservent leur téléphone trois ans en moyenne.

Le délai avant de renouveler son téléphone s’est sensiblement raccourci : en 2000, les consommateurs prévoyaient de conserver leur téléphone quatre ans. En 2010, ils ne tablaient plus que sur deux années, selon les données de l’Ademe. Mais cette courbe serait en train de s’inverser, d’après le cabinet Gartner : depuis peu, les consommateurs conservent plus longtemps leurs appareils.

• Pourquoi change-t-on un téléphone qui marche encore ? Les raisons sont multiples. Il y a d’abord l’aspect matériel et logiciel : la technologie évolue très vite, si bien que de nombreux services et certaines applications ne fonctionnent pas sur des appareils qui ont à peine quelques années. Ainsi, l’application Whatsapp n’est pas disponible pour les iPhones précédant le modèle 3GS. Sans oublier une autre explication avancée par l’Ademe : “une offre commerciale très souvent renouvelée qui pousse les consommateurs à acquérir un nouveau téléphone portable alors que leur ancien fonctionne toujours”.

18.03.Bandeau apple iphone.Stephen Lam GETTY IMAGES NORTH AMERICA AFP.600.150

• Un téléphone délaissé est-il forcément à jeter ? Les consommateurs qui changent de téléphone parce que ce dernier est cassé représentent une minorité : une étude menée au Royaume-Uni en 2010 et 2011 par la Defra (Department for Environment, Food and Rural Affairs, au Royaume-Uni) a montré que 59% des téléphones remplacés fonctionnent encore.

Autre indicateur, cité par l’Ademe : “chez les Ateliers du Bocage (ateliers de réparation fondés par Emmaüs), entre 20.000 et 35.000 téléphones portables sont collectés et triés tous les mois : il est estimé que 30 % du matériel récupéré peut être réparé et réutilisé”. En clair, ne jetez pas votre ancien téléphone dans la poubelle et privilégiez le recyclage, qui permettra peut-être de lui donner une deuxième vie.

• Comment rallonger la durée de vie de son appareil ? Le plus souvent, c’est l’autonomie de plus en plus faible d’un téléphone qui incite son propriétaire à en changer. Le plus simple est donc de remplacer la batterie : pour un iPhone 4s, il vous en coûtera un peu plus de 80 euros chez Apple et moins de 50 euros chez un réparateur indépendant.

L’autre problème qui revient fréquemment concerne la mémoire disponible, rapidement saturée sur les anciens modèles. Dans ce cas-là, une solution s’impose : alléger son appareil, en sauvegardant ses photos et autres données sur ordinateur avant de les supprimer de son appareil. Sans oublier ces nombreuses applications téléchargées il y a plusieurs années et dont vous ne vous servez plus depuis longtemps.

• Les nouveaux téléphones ont-ils une meilleure autonomie ? Chaque nouvelle génération de smartphone embarque une batterie toujours plus performante : l’autonomie est donc meilleure mais, dans le même temps, les derniers smartphones proposent de nouvelles fonctionnalités et sont donc aussi plus gourmands en énergie. Au final, les nouveaux appareils sont quand même plus autonomes que les générations précédentes. Ainsi, alors qu’un iPhone 4S permet de parler au téléphone 8 heures, cette durée passe à 10 heures sur l’iPhone 5S et à 14 heures sur l’iPhone 6.

• Quels sont les appareils proposant la meilleure autonomie ? Le site 01.Nettient à jour un classement des smartphones les moins gourmands en énergie et, aussi agréables et ergonomiques soient-ils, aucun appareil Apple ne figure dans son top 10. En mars 2016, le Huawei Mate 8, le Samsung Galaxy A5 et le Samsung Galaxy A3 occupaient les trois premières places de ce classement.

Et les ordinateurs et tablettes ? PC et Mac sont conservés un peu plus longtemps par leurs utilisateurs : leur durée de vie est estimée “entre 2,5 et 5 ans, selon les études, le type de durée de vie considérée, l’usage (professionnel ou domestique)”, précise l’Ademe. Ce que confirment les chiffres du cabinet Gartner : 5 années pour un ordinateur fixe, 4 années pour un portable et 3 années pour une tablette.

Comment faire durer les batteries des smartphones

Est-ce que le froid est mauvais pour la batterie de mon téléphone portable ? Est-ce que je peux laisser mon smartphone branché une nuit entière ? Donald Schleich, chercheur à l’Institut des matériaux de Nantes, rétablit quelques vérités sur les batteries des téléphones portables.

Avant d’utiliser son téléphone pour la première fois, il faut recharger la batterie entièrement

FAUX. « C’est une vieille idée à laquelle tout le monde croit parce que le téléphone est toujours livré avec une batterie à moitié chargée », affirme Donald Schleich, chercheur à l’Institut des matériaux, à Nantes. Si ces batteries arrivent à moitié à plat, c’est uniquement pour limiter le risque pendant le transport des batteries. « Le lithium, présent uniquement dans les batteries chargées, peut exploser. Un document officiel des Nations unies limite donc le poids du lithium par batterie au moment du transport », ajoute le chercheur.

Il vaut mieux charger la batterie à 100 %

FAUX. Est-ce que je vais abîmer ma batterie si je ne recharge pas mon téléphone intégralement ? « Non, ça n’aura aucun impact sur la durée de vie de votre batterie, estime Donald Schleich. Vous aurez plus d’autonomie si elle est entièrement chargée mais lorsque vous n’avez pas le temps d’attendre une ou deux heures, vous pouvez le débrancher sans aucun scrupule pour le rebrancher un peu plus tard. »

La température a un effet sur la durée de vie de la batterie

VRAI. Surtout, n’oubliez pas votre téléphone dans votre voiture garée en plein soleil cet été. « C’est très dangereux, la batterie peut exploser. » Pour Donald Schleich, une règle d’or : « Ne jamais exposer le téléphone à plus de 60 °C. » Mais là, c’est une question de sécurité.

Et en ce qui concerne le froid ? « À 0 °C, une batterie est à la moitié de sa performance, à – 10 °C, elle se décharge intégralement. » Non sans humour, le chercheur ajoute : « Traitez la batterie comme votre corps : loin de la trop grande chaleur, loin du grand froid ! »

La batterie a une mémoire

FAUX. « C’est une légende bien ancrée », commente Donald Schleich. Les anciennes batteries de téléphones en avaient une, mais depuis le passage aux batteries lithium-ion, dont plus d’un milliard de téléphones sont équipés dans le monde, les batteries ne retiennent plus rien.

Il ne faut pas laisser le téléphone branché toute la nuit

FAUX. « Les chargeurs de téléphone ont une tension limite de 2 volts. La batterie, quant à elle, est au maximum à 4,2 volts. Il n’y a aucun problème car il y a moins de densité qui passe. »

Il faut éteindre le téléphone de temps à autre pour préserver la batterie

FAUX. La batterie a, de toute manière, une durée de vie limitée. « Éteindre puis rallumer son portable ne va en aucun cas augmenter sa longévité », assure Donald Schleich. En règle générale, une bonne batterie va pouvoir vivre un an et demi, voire deux ans, « soit 1 500 cycles » ; les mauvaises ne dureront même pas un an, avec 350 cycles environ.

Pour conserver la batterie, il faut quitter les applications

VRAI. C’est une réalité, les applications sur les smartphones sont énergivores. « Personnellement, pour conserver ma batterie, je quitte tout. Je peux rester une semaine avec mon smartphone sans le recharger », explique Donald Schleich. Bénéfique pour augmenter la durée de vie de la batterie puisqu’elle arrivera moins rapidement aux 1 500 cycles.

Comment augmenter la durée de vie d’une batterie de téléphone portable ?

Plus les téléphones se modernisent plus leur autonomie, en termes de batterie, diminue. Si leurs nouvelles fonctionnalités sont très gourmandes en énergie, notre méconnaissance de quelques principes de base est souvent responsable de leur déclin anticipé. Afin d’augmenter la durée de vie d’une batterie de téléphone portable, voici nos conseils.

 Étapes de réalisation
Tout d’abord informez-vous sur le type de batterie dont est équipé votre téléphone. En effet, cet article concerne les batteries au lithium.

Quand vous achetez un téléphone portable, vous devez avant de le recharger, vider ce qu’il peut rester d’énergie (les batteries sont testées et donc chargées avant la vente).

Recharger une première fois complètement la batterie et attendez qu’elle soit complètement vide (extinction du téléphone) avant de la remettre en charge. Répétez ces cycles complets (chargement et déchargement total) au moins 4 fois.
Une fois la batterie rechargée ne laissez pas votre téléphone portable branché.
De manière générale, attendez que votre batterie soit complètement vide avant de la recharger. Si vous rechargez votre téléphone tous les jours, votre batterie se rechargera de moins en moins et de plus en plus lentement !
Évitez de passer des heures sur les jeux, sur Internet ou encore à écouter la radio sur votre portable si vous ne voulez pas qu’il se décharge trop vite : ces applications sont extrêmement consommatrices d’énergie et peuvent vider vos batteries en des temps records.

Les enfants et le téléphone portable : Quels sont les effets sur eux ?

Téléphone pour enfant : Effets des Radiations micro-ondes des mobiles…

Sinon peut-être manquiez-vous d’informations !  Ce qui suit va vous intéresser…

Il est naturel de se préoccuper de l’effet que peuvent avoir les ondes du téléphone portable sur les enfants. Surtout depuis que les études scientifiques nous révèlent leurs conclusions inquiétantes.

Le lien est enfin établi

Entre les radiations du téléphone cellulaire, les tumeurs cérébrales et l’augmentation de la durée d’utilisation du téléphone cellulaire, ordinateur, iPad, Wifi et autres appareils ne sont pas étrangers à cela…

Compte tenu de la vague d’études récentes indiquant que les téléphones mobiles exposent les enfants à un risque accru de développer des effets secondaires à ces rayonnements, les avocats du Cabinet Bernstein Liebhard LLP, offrent des évaluations de cas gratuits aux adultes et aux enfants qui ont développé : gliome, neurinome de l’acoustique, méningiomes ou tumeurs des glandes salivaires.

1 million d’enfants de moins de 10 ans a déjà un téléphone portable cellulaire… (Modèle de téléphone pour enfant ou modèle haut de gamme)

La radiation du téléphone cellulaire est mesurée par rapport au taux d’absorption spécifique (“DAS” ou SAR en anglais), qui mesure la quantité de radiofréquences (“RF”) émises par un téléphone portable (cellulaire GSM). Les lignes directrices actuelles FCC règlent le niveau DAS maximum à 1,6 watts par kilogramme. La norme a été établie en 1996, et n’a pas été évaluée depuis, en dépit de l’évolution des technologies et l’augmentation de la fréquence d’utilisation du téléphone portable.

En Juin 2012, pour la première fois depuis 18 ans

La FCC a présenté une proposition visant à réévaluer les normes d’émissions de radiations du téléphone portable. La proposition cherchait également à déterminer si les normes de rayonnement devaient être ajustées pour les appareils utilisés principalement par les enfants…

Résultats des études manipulées à la baisse ?

Certaines études sont commandées et manipulées pour diminuer artificiellement la réalité de l’effet des micro-ondes des téléphones portables sur notre santé. Ceci à cause d’enjeux financiers énormes pour les fabricants de téléphones portables et les opérateurs téléphoniques…

Par exemple, suite à une étude publiée en Octobre 2011, des observateurs ont fait remarquer que les normes DAS à ne pas dépasser, révélées par cette étude, étaient trop élevées pour un utilisateur moyen du téléphone portable.

Pourquoi ?

Car les tests de DAS sont menés par des chercheurs, à l’aide d’un mannequin modelé à la taille d’un adulte de poids supérieur à la moyenne, et la tenue du téléphone cellulaire est à 2 centimètres de l’oreille ! Alors que la population pèse moins que ce mannequin et que nous collons le téléphone portable directement sur notre oreille et non pas à 2 cm !

Il faut savoir que la différence de mesure sur 2 cm est énorme quand on sait que l’impact des ondes sur notre cerveau diminue suivant l’éloignement du téléphone avec notre cerveau “au carré de la distance” ! Alors faire une étude en testant sur un mannequin à 2 cm de son oreille au lieu de contre l’oreille, fausse grandement les résultats en les sous-estimant et de ce fait nous pourrions penser qu’ils sont moins graves qu’ils ne le sont en réalite.

Nous sommes en réalité exposés à de plus grandes quantités de rayonnements, qui peuvent entraîner le développement de plusieurs types de tumeurs cérébrales. Car vous en conviendrez, la majorité des utilisateurs de téléphones cellulaires ne correspond pas à ce profil : Téléphoner en tenant son téléphone portable à 2 cm de son oreille !

Impacts des ondes sur le cerveau des enfants :

Le Dr. Robert Block (Président du P.A.A) a dit dans “Healthland” : “Les enfants … ne sont pas de petits adultes et sont touchés de manière disproportionnée par toutes les expositions environnementales, y compris les radiations du téléphone cellulaire.”

Le crâne d’un enfant (et cela vaut encore plus pour un Bébé) est moins développé et plus mince durant sa croissance, donc encore plus vulnérable aux effets secondaires de ces radiations. Les experts estiment donc que le cerveau d’un enfant est plus sensible aux dangers des rayonnements des ondes du téléphone portable.

Selon l’Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer :

“Lorsqu’il est utilisé par les enfants, l’accumulation moyenne des radiofréquences est deux fois plus élevée dans le cerveau des enfants, et dix fois plus élevée dans la moelle osseuse, par rapport à l’utilisation du téléphone mobile par un adulte.”

Ondes électromagnétiques et tumeurs ?

Compte tenu des recherches antérieures qui ont démontré un lien entre les téléphones cellulaires et certains types de tumeurs cérébrales, l’impact des radiations du téléphone portable chez les enfants est préoccupante.

Quelles précautions devons nous prendre ?

– Nous devons équiper de toute urgence tous nos appareils “portable” d’un système de protection : 

Protections “Anti-ondes” pour vos téléphones portables mais aussi vos téléphones “sans fil” (DETC) et ordinateurs, Box Wifi, Bluetooth, GPS… 

Les systèmes de protection contre les ondes disponible sur le marché, diminuent ou annulent les effets des ondes sur nous. Ils sont INDISPENSABLES à notre bien-être et réduisent le stress généré par tous ces appareils émetteurs. Il existe plusieurs systèmes de protection anti-ondes plus ou moins efficaces…

OMS, Cancer et Téléphone Portable

En mai 2011, l’Organisation Mondiale de la Santé classait le téléphone portable comme pouvant être responsable de la venue d’un cancer.

Une des études les plus vastes sur le rapport entre le téléphone portable et le cancer a été réalisée en 2008. Elle visait à mesurer le risque de développer un gliome (tumeur bénigne ou maligne du système nerveux central).

Les conclusions de cette étude : le risque est doublé (+100%) pour le groupe des utilisateurs les plus importants de téléphones portables (durée d’utilisation).

L’étude de 2008 a donc trouvé un lien entre les téléphones portables et le cancer du cerveau. D’autres études, financées de manière indépendante, ont trouvé des résultats similaires. Donc il devient très clairement établi que l’utilisation d’un téléphone cellulaire à long terme, accroît le risque de développer certains types de tumeurs cérébrales.

1 million d’enfants de moins de 10 ans ont déjà un téléphone cellulaire…

De nos jours, ce domaine est très sensible. Des multitudes de recherches sont en cours, et les avis des parents sont partagés entre les avantages et les inconvénients d’équiper leurs enfants de téléphones portables (ces émetteurs micro-ondes très puissants qui ont l’air si anodins)

Mais quel est le plus important ?

–  De pouvoir rester en contact permanent avec les parents ou

–  D’éviter qu’un jour ces enfants aient un cancer du cerveau ?

Il y a une priorité absolu : notre santé !

En espérant qu’avec la lecture de cet article vous avez gagné en “conscience” sur les dangers les ondes des téléphones portables, non seulement chez les enfants, mais aussi sur vous !

 

iPhone : 10 astuces pour prolonger la durée de vie de votre batterie

Si vous voulez un téléphone portable avec une bonne batterie, choisissez un vieux modèle ou attendez la sortie des nouveaux. De nos jours, la batterie des iPhones ou des téléphones Android s’épuise avant même que vous ne puissiez mémoriser ce mot :

En langue africaine, ce mot signifie « annonce de conférence de presse à propos du discours du responsable des délégués syndicaux chez un concessionnaire de voitures d’occasion à propos de la grève« . D’ailleurs bienvenus à notre groupe des anonymes incapables de lire l’Africain. Mais retournons à nos moutons.

La raison pour laquelle la batterie des iPhones se décharge aussi vite est pourtant simple : le système d’exploitation iOS est programmé par défaut pour fonctionner toujours de manière optimale : graphique, vitesse, ergonomie et options d’utilisation des applications (et pourtant la plupart d’entre eux ont un autocollant  » Economie d’énergie « ). Et franchement, les développeurs d’applications n’ont que faire de l’autonomie de votre téléphone. Mais pour vous c’est important, donc ça l’est pour nous aussi. Et la raison est très simple : la sécurité de votre téléphone dépend en partie de son autonomie.

boost_IG_en-compressor

1. Régler la luminosité de votre écran à 30-40%

La luminosité de l’écran est réglée à 100% par défaut ou en mode automatique (c’est  pratiquement la même chose). Cela peut paraitre bateau comme conseil mais cela fonctionne. Dans le menu sélectionnez Réglages> Luminosité. Désactivez le mode « Réglage automatique » et faites glisser le curseur au maximum jusqu’à 30%. Puis éteignez votre téléphone pendant 5-10 minutes. Quand vous le rallumerez, vous ne sentirez pratiquement pas la différence, mais  votre batterie si !

2. Désactiver le Bluetooth

Quand vous allumez votre iPhone pour la première fois (et c’est aussi valable à chaque fois que vous installez une mise à jour importante et que vous redémarrez votre appareil) le système iOS active automatiquement la fonction Bluetooth. Pourquoi ? Mystère. Mais pour résumer, si vous n’êtes pas en train d’utiliser une oreillette Bluetooth sans fil ou un kit main libre au volant, vous feriez mieux de désactiver le Bluetooth sur votre téléphone portable.

3. Le « Mode avion« , aussi utile sur terre que dans les airs 

Si votre iPhone ne capte aucun réseau de téléphonie mobile (pas de couverture), il fera tout (et je dis bien tout !) pour établir le contact avec  un réseau en activité, où qu’il soit dans le monde. Le problème c’est que, s’il n’y a pas d’antenne-relais aux alentours,  le processus de recherche lancé par votre iPhone continuera jusqu’à ce qu’un réseau soit détecté. Si vous activez le « Mode avion » dans un endroit où vous êtes sûr0  de ne pas avoir de réseau (métro, campagne, etc), vous améliorerez considérablement l’autonomie de votre téléphone portable.

4. Nautorisez pas toutes les applications à disposer de votre localisation

Certaines applications (la plupart d’entre elles en fait) utilisent votre GPS en temps réel. Bien sûr, certaines applications requièrent que la localisation soit activée car cela fait partie de leur fonction. Vous imaginez bien que personne ne va utiliser FourSquare ou une application de navigation GPS si elles sont incapables de déterminer où vous êtes en temps réel.

Mais la plupart des applications n’ont pas besoin de ce genre d’informations. Donc assurez-vous qu’elles n’y aient pas accès. Dans le menu sélectionnez Réglages> Confidentialité> Service de localisation et n’autoriser l’accès en temps réel qu’aux applications que vous utilisez et, plus important encore, que vous considérez fiable. Pourquoi ? C’est simple : à chaque fois que votre téléphone essaie d’obtenir vos coordonnées, il consomme énormément de batterie… sans mentionner qu’un cybercriminel pourrait profiter d’un moment d’inattention pour subtiliser et détourner vos données. Par exemple lorsque vous utilisez une connexion WIFI publique non chiffrée.

5. Se connecter en WiFi consomme moins que la connexion LTE/3G

Quand on est connecté en LTE/3G, c’est le trafic de données qui consomme le plus.

En particulier si vous êtes dans une grande ville grouillant de monde. Le calcul est simple : si vous décidez de privilégier les réseaux WIFI aux connexions LTE/3G (par exemple, en vous connectant sur des réseaux connus comme au bureau ou dans un café), vous augmenterez la durée de vie de votre batterie. Vous pouvez aussi l’améliorer en désactivant la connexion LTE et utiliser seulement la 3G. Ce serait une folie de le faire au quotidien (étant donné que c’est grâce à la LTE que l’on peut utiliser nos Smartphones tous les jours) mais lorsque vous partez en voyage et que vous ignorez quand vous allez pouvoir recharger votre iPhone, cette astuce peut s’avérer utile.

6. Les e-mails collectent vos données en temps réel. Est-ce vraiment utile ?

C’est génial de pouvoir recevoir un email d’Australie alors que vous vous trouvez à New York, une seconde après qu’il ait été envoyé. Mais la continuité qui est  nécessaire au bon déroulement de ce processus est excessive. Bon ok, elle ne l’est pas, mais étant donné l’autonomie des téléphones actuels, la prolonger est un luxe qu’on ne peut parfois pas se permettre.

La plupart du temps, vous n’avez pas besoin de recevoir ces emails en temps réel sur votre iPhone. Il vous suffit d’aller- vérifier pas vous-même, étant donné que la moitié  du temps vous dormez et que les 8-10 heures restantes vous travaillez sur votre ordinateur. Vous n’en avez pas besoin lorsque dînez avec votre famille ou lorsque vous buvez une bière avec vos amis après le travail. Vous n’en avez pas non plus besoin lorsque vous êtes en voiture ou au gymnase et ainsi de suite.

Pour faire court, en une journée il doit  y avoir 10 minutes durant lesquelles cette fonction peut s’avérer utile. Je vous recommande donc d’aller dans Réglages> Mails, contacts, calendrier> et au lieu de « Récupérer les nouvelles données », sélectionnez « Fetch ».  Votre batterie vous en remerciera.

7. Certaines applications fonctionnent toujours en arrière-plan ? Supprimez les toutes !

Pressez deux fois le bouton menu de votre iPhone. Vous vous trouvez maintenant dans le gestionnaire de tâches et pouvez voir toutes les applications qui fonctionnent en arrière-plan. Faites glisser à gauche, à droite, à droite et … Oh mon Dieu, vous voyez ce que je vois ?  Et si on faisait glisser ces applications une par une vers le  haut ? Vite on le fait et on remet notre iPhone dans notre poche avant que quelqu’un ne nous voit.

8. Les téléchargements automatiques sont activés. Et si vous y remédiez ?

Franchement, quand vous avez acheté le nouveau pack Star Wars (et vous savez tous que quand Star Wars VII sortira, vous n’aurez pas d’autre choix que de le racheter), vous n’avez sûrement pas besoin de l’installer tout de suite via LTE. Les téléchargements en temps réel ne sont utiles que pour mettre à jour votre système en cas de problèmes de sécurité.

Ce ne sont pas des choses qui arrivent tous les jours sur un iPhone, et les employés de Kaspersky Lab sont bien placés pour le savoir. Quand il y a vraiment un gros problème, ils en parlent de partout : TV, Twitter, YouTube, blogs, médias, etc. En gros, si jamais l’espèce des iPhones est en extinction, vous le saurez sans forcément avoir besoin de l’actualiser dans l’immédiat. Si vous n’êtes pas dans cette situation, vous pouvez désactiver les téléchargements automatiques. Et ne vous inquiétez pas, si jamais cela arrivait, iTunes vous préviendrais  lorsque vous synchroniserait votre iPhone à  votre ordinateur.

9. Lactualisation des applications ? Pas pour moi merci !

Sans attendre, rendez-vous dans Réglages> Général> Actualisation en arrière-plan et commencez le massacre ! Pour cela, vérifiez la liste des applications que vous avez autorisé à s’actualiser en arrière-plan, même si vous ne les utilisez pas à ce moment. Mon conseil : éliminez les toutes. N’autorisez que celles en que vous utilisez tous les jours.

10. Adieu notifications Push ! Et merci pour tout ! !

Apple autorise les développeurs d’applications sous iOS à intégrer une fonction qui envoie à l’utilisateur des notifications essentielles sur *d’abord une liste de tous les mots sur Wikipédia, mais au nom des économies  d’énergie nous l’avons supprimé*. Rendez-vous dans Réglages> Notifications et voilà la liste.

Les notifications Push doivent être autorisées seulement pour les applications qui permettent de communiquer, en charge de la sécurité ou intégrées dans le système OS et essentielles à son bon fonctionnement. Les autres, vous pouvez les désactiver. Et dans quelques années on n’appellera pas ça un massacre, mais une mise à la retraite.

Prolonger la durée de vie de la batterie du téléphone portable

Prolonger la durée de vie de la batterie du téléphone portable

Nous savons tous que les batteries de nos smartphones ne tiennent pas la journée et se déchargent vite, étant donné que nous passons plusieurs heures accrochés au téléphone à consulter nos mails, à prendre des photos, vidéos… Voici quelques petites astuces pour garder votre batterie de téléphone portable plus longtemps :

– N’attendez pas que la batterie soit à plat pour la recharger. Nous pensons tous qu’il vaut mieux utiliser la batterie jusqu’à ce qu’elle arrive à 1% avant de la charger. Eh bien c’est faux ! Ce n’est plus la cas des batteries fabriquées ces dernières années.

– Ne laissez pas votre téléphone branché une fois que la batterie est complètement chargée. Selon « Battery University », une étude a montré que garder le téléphone branché toute la nuit,  laisse la batterie dans un état de haute-tension. Elle se prendra des petites charges électriques régulières pour la maintenir à 100 %, des charges qui la maintiendront aussi dans un état de stress élevé, ce qui l’endommagera sur le long terme.

– Essayez de ne pas charger la batterie de votre téléphone jusqu’à 100%. Si vous êtes du genre à charger votre téléphone à 100 % tous les jours ou, dans le meilleur des cas, tous les deux jours, alors vous êtes sans doute en train de détruire votre batterie.

– Chargez votre téléphone dès que vous le pouvez : La meilleure façon de charger la batterie de son téléphoneest donc de charger son téléphone dès que possible et d’opter pour des cycles plus courts.

– Evitez les surchauffes : Les batteries sont très sensibles à la chaleur. Ne laissez pas votre téléphone au soleil ou près d’une source de chaleur.

Certains modèles de téléphones ont des batteries non amovibles. Prenez-en donc soin pour profiter de votre téléphone portable plus longtemps !

4 astuces pour prolonger l’espérance de vie de votre smartphone

Ensemble, luttons contre l’obsolescence programmée !

L’espérance de vie d’un téléphone portable est de 21 mois aux Etats-Unis. Si vous souhaitez que votre smartphone dure plus longtemps, suivez les conseils d’Andy Walton.

苹果iphone人称3605-825x550

1. Casse

La casse est une des premières raisons qui vous fera changer de smartphone. Pour éviter cela, il existe des solutions simples : autocollant pour protéger l’écran, coque de protection, etc. Si vous êtes maladroit, certains smartphones sont même résistants à l’eau !

2. Batterie

Les batteries litthium-ion sont très sensibles à la chaleur. Veillez donc à ne pas les exposer à une chaleur excessive. Oubliez aussi cette astuce de grande-mère geek qui voudrait qu’il faut vider entièrement sa batterie avant de la recharger pour améliorer son espérance de vie : ce conseil n’est pas valable pour les batteries lithium-ion ! Au contraire, il vaut mieux faire en sorte que la batterie soit toujours à moitié chargée. Mieux vaut également la charger plus souvent et moins longtemps plutôt qu’une seule fois, en passant de 10% à 100%.

3. Utilisation

Si vous n’êtes pas un maniaque de l’hygiène, vous devez avoir conscience que la saleté a un impact sur la durée de vie de votre smartphone. Mieux vaut éviter de déposer votre téléphone dans un sac rempli de saletés et poussières en tous genres si vous souhaitez qu’il vive longtemps. Pour préserver l’écran de votre téléphone, pensez aussi à ne pas appuyer dessus comme un fou, même si vous êtes pris dans une folle partie de Candy Crush.

4. Obsolescence

Avez-vous vraiment besoin d’acheter le dernier modèle de l’iPhone si votre smartphone fonctionne encore bien ? Faites le calcul : combien de temps prévoyez-vous pour amortir le coût de votre smartphone ? Si vous achetez un smartphone à 600 euros et que vous le gardez deux ans, ils vous aura coûté 25 euros par mois. Si vous gardez votre téléphone un an, il vous aura coûté 50 euros par mois. A vous de voir quand il vous semble raisonnable de changer de téléphone.

 

1 2