15 CONSEILS POUR OPTIMISER L’AUTONOMIE DE VOTRE SMARTPHONE

En plus d’être étanches et résistants, les smartphones et mobiles smartphone offrent une autonomie largement supérieure à la moyenne: de 7h30, pour le SPIDER-X4,à 37h de communication pour le TREKKER-X2 ou encore, entre 8 et 25 jours en mode veille selon les modèles.

Malgré cela, vous êtes à la recherche de toujours plus d’autonomie! Ci-dessous nos 15 conseils pour prolonger la durée d’utilisation de votre téléphone portable* :

*Les indications et illustrations ci-dessous sont fournies sur la base des Paramètres du smartphone TREKKER-M1 et de la version 5.1.1 d’Android mais les conseils s’appliquent à tous les smartphones.

1 – AJUSTEZ LA LUMINOSITÉ DE L’ÉCRAN

L’affichage de l’écran est le premier consommateur de batterie d’un smartphone. smartphone vous conseille d’adapter la luminosité de l’écran de votre portable en allant dans « Paramètres » puis « Affichage » et sélectionnez « Adaptation de la luminosité ».

Vous pouvez aussi accéder très rapidement au réglage de la luminosité en glissant du haut vers le bas sur votre écran. Déplacez l’icône en forme de soleil sur le curseur.

L’astuce : préférez un fond d’écran foncé. Les images aux couleurs claires demandent toujours plus d’énergie pour s’afficher.

2 – RÉGLEZ LE MODE VEILLE

On regarde son smartphone en moyenne plus de 200 fois par jour ! Un écran de veille réglé à 15 ou 30 secondes sera donc un bon atout pour optimiser l’autonomie de votre batterie.

Vous pouvez changer ceci dans les « Paramètres » de votre smartphone : « Affichage », « Veille » et sélectionnez le temps souhaité.

3 – MÉFIEZ VOUS DU VIBREUR !

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le son mais bien la fonction vibreur de votre téléphone qui s’avère la plus gourmande en énergie. Idem pour les autres vibrations renvoyées par votre smartphone lorsque vous frappez une touche.

3 – MÉFIEZ VOUS DU VIBREUR !

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le son mais bien la fonction vibreur de votre téléphone qui s’avère la plus gourmande en énergie. Idem pour les autres vibrations renvoyées par votre smartphone lorsque vous frappez une touche.

5 – MAÎTRISEZ L’ART DE LA CHARGE

Une bonne pratique voudrait que le téléphone soit maintenu continuellement dans un intervalle de charge de 20 à 80% afin de conserver une capacité optimale.

L’astuce : optez pour le bon chargeur et préférez une prise murale à une prise d’ordinateur pour une meilleure charge de votre smartphone. De plus, charger son smartphone la nuit ne fera qu’augmenter votre facture d’électricité et réduire la durée de vie de votre portable.

6 – AFFICHEZ LE POURCENTAGE DE VOTRE BATTERIE

Pour vous éviter bien des surprises, rendez-vous dans les « Paramètres » de votre smartphone: « Barre de Statut », sélectionnez « Afficher le pourcentage de batterie ».

7 – ACTIVEZ L’ÉCONOMISEUR DE BATTERIE

Vous pouvez prolonger l’autonomie de votre smartphone en allant dans« Paramètres », « Batterie », puis sur les trois petits points (en haut à droite) sélectionnez « Economiseur de batterie ».

8 – LIMITEZ VOS NOTIFICATIONS

Lorsque vous installez des applications, elles vous envoient par défaut des informations en « push », c’est-à-dire qu’elles se connectent à intervalles réguliers pour se mettre à jour et consomment ainsi de l’énergie.

9 – DÉSINSTALLEZ LES APPLICATIONS INUTILES

Même non utilisées, les applications consomment de la batterie. Appuyez longuement sur l’application concernée et faite la glisser sur « Désinstaller »

10 – GÉREZ LE MULTITÂCHE

Tous les smartphones permettent d’utiliser plusieurs applications en même temps. Si vous n’en fermez aucune votre batterie sera mise à rude épreuve.

11 – DIAGNOSTIQUEZ LES APPLICATIONS ÉNERGIVORES

Il est possible de connaître le pourcentage de batterie utilisé par vos applications et sa courbe d’énergie.

Rendez-vous dans les « Paramètres » de votre smartphone : « Batterie », sous le graphique sélectionnez l’application que vous souhaitez hiberner et appuyez sur « Forcer l’arrêt ».

Vous pouvez également stopper une application en vous rendant dans les « Paramètres » de votre smartphone, puis « Applications ». Sélectionnez votre application et appuyez sur « Forcer l’arrêt ».

12 – PRÉFÉREZ LE WIFI AUX RÉSEAUX 3G/4G

La recherche constante d’un réseau 3G ou 4G est plus énergivore qu’une connexion Wifi. Privilégiez cette dernière lorsque vous êtes à la maison, au bureau ou dans les lieux publics avec les « Hotspots ».

13 – SAVOIR DÉCONNECTER

Si vous n’avez pas besoin d’être connecté 24/24h, désactivez le Wifi, votre réseau 3G ou 4G et toutes les fonctionnalités nécessitant une connexion réseau : bluetooth, NFC, partage de connexion, géolocalisation, localisation du téléphone, GPS….

Vous pouvez également passer en « mode avion » surtout si vous êtes en zone de très mauvaise couverture. Cela évitera que votre smartphone ne cherche un réseau qu’il ne trouvera certainement pas. Nos téléphones smartphone tiennent entre 8 et 25 jours en mode avion, très pratique pour vos voyages à l’étranger, les treks de longue durée ou rentrer chez vous sans crainte de tomber à plat.

Faites simplement un glisser de haut en bas et désactivez toutes les connexions.

14 – PROGRAMMEZ L’ALLUMAGE / EXTINCTION AUTOMATIQUE

Vous pouvez choisir d’allumer ou éteindre automatiquement votre smartphone smartphone aux heures souhaitées, pratique pour économiser sa batterie (et ne plus recevoir d’appels de son boss) !

Rendez-vous dans les « Paramètres » de votre smartphone: « Allumage/Extinction automatique ».

15 – L’APPLICATION BATTERY DOCTOR

On vous présentait l’application Greenify dans un précédent article , avec Battery Doctor vous pouvez très facilement et rapidement prolonger l’autonomie de votre batterie en appuyant sur « Optimiser maintenant ».  Vous pouvez par exemple créer un raccourci Économie d’énergie, connaître l’historique de votre charge, programmer la déconnexion du Wifi lorsque vous n’en avez pas besoin.

10 bonnes astuces pour prolonger la batterie de ton cellulaire

Quelques trucs pour te faciliter la vie !

ton téléphone intelligent est déjà déchargé à 20%. «Comment ça a bien pu arriver ?», genre la question que tu te poses chaque jour, parce que la pile de ton cell est toujours à plat. Ne crains rien, mon ami ! Tu n’es pas le seul dans cette situation. Je te comprends parfaitement : tu en as marre de constamment recharger ton cellulaire durant la journée. J’ai ici de petites astuces à partager avec toi pour t’aider à passer au travers de ta journée sans te fâcher après ton téléphone !

Que tu utilises un Android, un iPhone, un BlackBerry ou un Windows Phone, ces 10 trucs et astuces te seront bien utiles pour augmenter l’autonomie de la pile de ton téléphone intelligent !

Désactive…

1. Les notifications «push» de tes applications;

2. Le GPS;

3. La synchronisation automatique de tes apps;

4. Le Bluetooth quand tu n’en as pas besoin;

5. Internet (le 3G, le Wi-Fi) lorsque ce n’est pas nécessaire.

Toutes ces fonctions consomment un max d’énergie lorsqu’elles sont activées et, pour la plupart, ne sont pas indispensables. As-tu vraiment besoin d’avoir une notification lorsque quelque chose se passe sur Facebook ou Twitter, ou que ton cell te rappelle à quel endroit tu te trouves grâce à ton GPS ?

6. Active le mode «avion» plus souvent

Tu n’es pas obligé d’être dans l’avion pour utiliser ce mode !Comme tu le sais probablement déjà, cette fonctionnalité coupe toutes les transmissions cellulaires sur le réseau (appels, SMS, courriels, etc.). Alors quand tu ne peux pas utiliser ton cell (que tu sois dans le métro ou ailleurs), mets-le en mode avion !

7. Enlève le mode vibration

La vibration du cellulaire utilise beaucoup de batterie pour rien. Si tu veux être au courant lorsqu’on t’appelle/te texte ou que tu as une notification quelconque, enlève la vibration et mets la sonnerie seulement !

8. Réduis la luminosité de ton écran

Ajuste la luminosité de ton écran en utilisant le réglage automatique pour que l’écran tombe en veille quand tu n’es pas sur ton cell ! Lorsque ton écran est éclairé au maximum, la pile de ton cellulaire s’use très rapidement.

9. Charge ton cellulaire avant que la batterie soit trop faible

Ça parait évident dit comme ça, mais on attend souvent trop longtemps avant de charger son cellulaire ! Une batterie qui se décharge complètement sur une base régulière verra sa durée de vie diminuée.

10. Prends l’habitude de fermer les applications quand tu ne les utilises pas

On n’y pense pas toujours, mais c’est important de fermer nos apps dès que l’on a fini de les utiliser ! Plus il y a d’applications qui sont ouvertes en arrière-plan, plus l’énergie de la batterie se vide rapidement !

Une étude comparative sur les smartphones, l’iPhone en fin de classement

L’université d’Aalborg au Danemark a publié une étude comparative de la puissance minimale à recevoir pour qu’un smartphone soit fonctionnel. Leur étude consistait à mesurer à quel niveau de puissance il est possible d’envoyer des SMS et de passer des appels.

En tête du classement on retrouve le Nokia Lumia 640. C’est donc le smartphone à avoir si jamais vous vous retrouvez perdu en forêt à cause de Pokémon GO.

En sachant que le niveau de bruit ambiant se trouve aux alentour de -40dB à une fréquence 800MHz, il suffit d’une puissance en réception de -93,1dBm soit 0,48nW pour passer un appel ou envoyer un SMS avec le Nokia Lumia 640.

Le Galaxy dans le top et l’iPhone dans le flop

Les smartphones de Samsung sont dans le top du classement avec en seconde position le Galaxy S6 Edge+ et en 3ème position le Galaxy S7. L’iPhone lui est à la ramasse, on le retrouve en 11ème position. L’iPhone 6 arrive seulement treizième, l’iPhone 6S quatorzième et l’iPhone 6S Plus dix-septième

Conclusion

Finalement, seul les smartphones Samsung et Microsoft parviennent à offrir une bonne réception lorsque le réseau est faible.

Si vous habitez en zone moins dense où les antennes se font rares, privilégiez donc un Samsung. Si vous êtes pro-Androïd, un Nokia Lumia 640 pour le coup. Mais fuyez les mobiles de la marque à la pomme.

Rallonger la vie de votre PC Portable, tout en augmentant ses performances !

On estime la durée de vie « idéale » d’un PC portable entre 3 et 4 ans. En pratique je suis sûr que pas mal d’entre vous ont fait l’expérience d’un pc portable qui claque au bout de deux ans. Carte mère ou carte graphique grillée, quel que soit le problème, il est difficile de récupérer un PC portable sans en racheter un autre.

Dans cet article je vais vous donner les clés pour comprendre les principales causes de ces pannes, leurs conséquences, et comment les éviter !

Votre principale ennemi : La surchauffe !

En effet, on construit des PC portables de plus en plus puissant, dans des châssis de plus en plus fin. Mais il y a un processus qui n’a presque toujours pas évolué sur les pc portable : La dissipation thermique.

Là ou les PC Fixes ont le watercooling, et nettement plus de place pour la ventilation, les PC portables doivent se contenter la plupart du temps de petits ventilateurs dissipant la chaleur des caloducs. Des petits canaux de cuivre conducteur de chaleurs partagés entre la puce graphique et le processeur.

Le CPU et les GPU étant dans leur version mobile, leur surface de dissipation est moindre. On a donc plus de mal à évacuer la chaleur via les caloducs.

Votre PC est tout de même un tantinet intelligent. Au delà de 90° (une température très vite atteinte sur de PC portable un peu puissant), le processeur va réduire sa fréquence et son voltage, ce qui se traduit par une perte de performance artificielle pour sauvegarder vos composants.

Malgré cela, cette température reste trop élevée. Cela abîme les composants,et fait sécher la pâte thermique souvent mise de manière grossière pour des unités produite à la chaîne. La pâte thermique est un élément que nous allons aborder un peu plus loin.

1.  Plaques de refroidissement

Une solution simple et adoptée par beaucoup d’utilisateurs est la plaque de refroidissement que l’on place sous l’ordinateur. on laisse l’ordinateur respirer, et on crée un flux d’air qui refroidit l’environnement du PC. C’est un premier pas efficace, mais selon moi pas suffisant.

La plupart des ordinateurs portables ont un châssis en plastique qui conduit très mal la chaleur et de plus, ont rarement des aérations dessous le châssis (ce qui se comprend, auquel cas on aurait un problème à le poser sur une surface plane).

2.  Les extracteurs d’airs

J’ai récemment découvert une solution beaucoup plus pratique et efficace : les extracteurs d’air.

Ce sont des petits boîtiers contenant un ventilateur assez puissant et calibré pour aspirer de l’air qui viennent se coller aux aérations latérales ou celles derrière le PC. Premier inconvénient tout de même, tous les PC n’ont pas les aérations correctement placées pour pouvoir accueillir ce genre d’appareil.

Si vous êtes compatible, c’est que du bonheur : vous aspirez directement l’air venant de l’habitacle de votre PC avec votre extracteur ce qui crée un vide et oblige l’air chaud à se renouveler !

Test du OPOLAR LC06 et du KLIM COOL

Ayant une configuration avec un i7, j’atteignais facilement les fatidiques 90°C avec la perte de puissance. J’ai alors fait l’acquisition de deux modèles différents pour tester : le OPOLAR LC06 et le KLIM COOL. 

Il possède tous deux un mode manuel et un mode automatique, mode automatique qui grâce a un capteur de température s’adapte a l’état de votre PC ! mais je les trouve un peu trop faiblard. Si leur bruit ne vous gêne pas, n’hésitez pas à les mettre a fond !

De plus, ils sont facilement transportables avec la sacoche de notre ordinateur contrairement à une plaque de refroidissement, avec une mention spéciale pour le OPOLAR LC06 qui possède un système de pince et de support en métal, pour l’accrocher sous n’importe quelles conditions !

Des ventouses en caoutchouc permettant d’épouser la forme de votre pc et d’assurer une étanchéité de l’extraction sont livrées avec les deux modèles.

Depuis que j’utilise le OPOLAR LC06j’arrive enfin a me maintenir a 85° a pleine charge, un score très honorable ! encore mieux je suis stable avec 40° en idle ! Les résultats sont assez bluffants, dès que l’on arrête le test de pleine charge, je redescends très vite a une température faible pour un processeur ! Mais ce n’est pas grâce qu’aux extracteur d’airs… 

3. Dépoussiérer votre PC !

Avec le temps, les grilles de ventilation de votre PC accumulent de la poussière, s’obstrue, empêchant la bonne circulation de l’air pour dissiper la chaleur, c’est une des causes principales des surchauffes des PC !

il est vrai que cela fait peur d’ouvrir son PC portable, mais la plupart du temps il suffit d’enlever la première plaque du châssis et de nettoyer les ventilateurs et les grilles. Cherchez votre modèle sur internet, il y a énormément de vidéo explicative pour le démontage et le remontage de votre bijou.

Préférez une bombe soufflante qu’a l’aspirateur, c’est beaucoup plus efficace et moins dangereux, une pièce ou une vis aspirée arrive très vite…

Pour ma part une des grilles était complètement bouché par la poussière, j’ai sentis tout de suite la différence avec mes ventilateurs.

4. Changer la pâte thermique

Qu’est ce la pâte thermique ? c’est une pâte qui vient se mettre entre le processeur et les caloducs, elle permet un transfert de chaleur entre les deux éléments de manière optimale, tant qu’elle n’est pas sèche.

On recommande souvent de la changer au bout de 5 ans, mais pour un PC portable, qui chauffe beaucoup plus, je recommanderais de la changer tous les 2 ans. De plus, vous pouvez vous en sortir pour moins de 10 euros sur Amazon.

Par contre pour la changer, il faut faire partie des plus audacieux. Mais ne perdez pas votre courage. Là aussi une multitude de vidéos sur YouTube vous permettront de réaliser cette opération sereinement !

Vous allez avoir une pâte thermique de bien meilleure qualité.  Et elle sera mise de bien meilleure façon que d’usine ! Que du bénef pour votre PC portable !

En changeant la pâte thermique de mon ordinateur j’ai enfin vu revu de la chaleur sortir de mon ordinateur, contrairement à ce que je croyais, il chauffait bien, mais la chaleur restait contenue dans l’habitacle et le châssis, lui, était brûlant.

Conclusion

Ces plusieurs étapes graduellement complexes vous permettront non seulement de rallonger la durée de vie de votre PC, mais aussi permettre qu’il puisse utiliser au mieux sa puissance sans surchauffer !

Quel SSD acheter pour son PC

Aujourd’hui lorsqu’on assemble PC ou lorsqu’on en achète un, il est impensable de négliger le disque dur. Et pour cause, assembler un PC Gaming sans SSD semble ridicule. Avec la progression des technologies et la baisse des prix, les SSD sont de plus en plus accessible. Aujourd’hui, alors que la « Black Week » – en relation avec le Black Friday – vient tout juste de se terminer, nous allons passer revue quelques SSD.

Choisir le bon SSD pour son PC

Les critères de sélection d’un SSD

Comme bien souvent dans nos articles comparatifs, il n’y a pas de SSD parfait. Il y a un SSD pour un besoin et pour différents moyens. Un SSD se caractérise aujourd’hui par une vitesse d’écriture, de lecture, une durée de vie, une interface et surtout un prix.

Outre les critères de base, on retrouve également la technologie du SSD, la mémoire 3D ou encore le cache.

Technologie

SLC, MLC, TLC et QLC. Quatre technologie existe, parmi elles on notera le nombre de bits par cellule, compris entre 1 et 4. Vous pouvez le deviner, plus il y a de bit par cellule et plus l’usure est rapide. Au cas où, il existe toujours des méthodes logicielles afin de réduire l’usure.

Outre l’assemblage, on a également vu apparaitre un nouveau type de mémoire « 3D » sur les SSD. Cette nouvelle technologie développée par Intel a pour but de permettre la superposition de points de mémoire. Également, en réalisant des piles, on peut réduire les couts et augmenter les capacités.

L’interface

Les SSD sont généralement au format 2,5 » avec interface SATA. On en aperçoit aussi au format M.2 / NVMe, atteignant des débits plus élevés et corrigeant des problèmes présents sur le protocole SATA.

Le cache

En plus du mode turbo, certains SSD disposent d’un cache. Les données copiées sont d’abord stockées dans la mémoire vive (plus rapide) et écrite ensuite. Le bémol, lors d’une coupure de courant, on perd les données en cache.

Les SSD de notre sélection

Dans cette sélection, nous avons placé les disques durs que nous souhaitons utiliser nous même. Parmi ces disques, vous retrouverez celui de Samuel ou encore le mien.

Samsung EVO

Le premier SSD, que nous vous présentons est le célèbre Samsung EVO 850. Avec une interface SATA, il s’avère que ce SSD peut être très utile dans un PC de bureau. Bien sûr si vous possédez une carte-mère compatible M.2 / NVMe, privilégiez plutôt cette interface.

Pour environ 140€ sur Amazon vous pouvez profiter d’un disque dur de 500Go. Une capacité plus que respectable.

OCZ

Forcément plus cher que les disques dur en SATA, les SSD en NVMe sont également plus performant. À utiliser dans un PC portable par exemple, pour un démarrage plus rapide. Concernant les prix, les disques OCZ s’avèrent souvent chers, cependant ils sont toujours à la hauteur.

Sandisk

J’utilise mon Sandisk depuis plus d’un an déjà et je peux vous dire que celui-ci répond à mes besoins. Il fonctionne parfaitement et même avec un PC portable équipé d’un i3, j’ai un démarrage en moins de 10s.

Pour rappel, Sandisk est spécialisé dans ce genre de technologie depuis la création des cartes SD. Malheureusement, la grande majorité des disques de SanDisk sont à interface SATA.

Crucial

Équipés de puces Micron, il ne faut pas négliger les différents SSD proposés par Crucial. À la fois SATA et M.2 / MVMe, Crucial propose des disques abordables et performants – demandez à Samuel.

Kingston

Réputé pour sa mémoire vive ou encore ses clés USB, Kingston sait y faire. Je n’ai jusqu’à présent jamais eu de mauvais retour de cette marque.

En conclusion

Voici une petite liste des SSDs auxquels je m’intéresse en ce moment. Je suis loin d’avoir une batterie de tests, mais j’espère qu’il vous conviendront. Ce sont ici les marques et modèles de SSD qui ont été éprouvés et dont on peut clairement retrouver les résultats sur internet.

Je n’ai pas inclue Intel dans mes recherches, cependant Intel est partie prenante d’innovation dans la technologie de Solid-State Drive.

Également, il est aussi intéressant pour les accros à la performance de s’intéresser aux SSD en PCI Express.

Au passage, j’envisage de remplacer le disque de ma PS4 par un SSD afin d’accélérer les temps de chargement. J’imagine bien un disque Crucial de 500Go pour être bien confortable.

Adaptateur secteur alimentation pour Chicony 180W

Achetez 180W Chargeur/Adaptateur Alimentation Ordinateur Portable,Chargeur pour Chicony A12-180P1A A180A002L Power Supply – Alimentation secteur
– Chargeur ordinateur portable 100% compatible constructeur.

Adaptateur pour Chicony 180W

Link del prodotto :
FR:Chargeur ordinateur portable Chicony 180W
Polska Store: Zasilacze do laptopów Chicony 180W
NL: Chicony 180W Adapter

Adaptateur Chicony 180W

Marque : Chicony
Entrée AC: 100-240V �50-60Hz (worldwide use)
Sortie DCT: 19V 9.5A, 180W

Remplacer les adaptateurs suivants:

Power LED indicator
Outlet: 3-prong
Cord Cable: US/ UK/ EU/ AU plug
Warranty:12 months

Package includes:
1 X AC Adapter
1 X Free Power cord

Compatible avec les modèles suivants: :

MSI GT70 0NE-277US Gaming Laptop
MSI GT70 Notebook ADP-180EB D
Chicony A12-180P1A A180A002L Power Supply

Produits Recommandés :

Batterie pour ordinateur portable toshiba PABAS172

toshiba PABAS172 batterie pour ordinateur portable 1 an de garantie, Remboursement de 30 jours, 100% neuve. toshiba PABAS172 batterie sont de prix modeste, livraison rapide, Expédition sous 24 heures! Batterie ordinateur portable toshiba PABAS172 ,100% équivalent à des produits compatibles OEM. Batterie pour toshiba PABAS172 compatible Toshiba Portege R300.

toshiba PABAS172

Chimie:Li-ion
Tension:83WH
Capacité:10.8V
Référence:toshiba PABAS172
Garantie:1 an de garantie

Les numéros des batteries qui peuvent être remplacés (P/N) :

 

Compatible avec les appareils suivants:

Toshiba Portege R300

Acheter baterie pour pc portable toshiba PABAS172

NL:toshiba PABAS172 Accu , PL :Bateria do laptopów toshiba PABAS172

Produits Recommandés :

Sony 149311714 Chargeur d’alimentation Adaptateur secteur

Achetez 149311714 Chargeur/Adaptateur Alimentation Ordinateur Portable,Chargeur pour Sony XBR65X930D 4K Ultra HD 3D Smart TV (2016 Model) – Alimentation secteur
– Chargeur ordinateur portable 100% compatible constructeur.

Adaptateur pour Sony 149311714

Link del prodotto :
FR:Chargeur ordinateur portable Sony 149311714
Polska Store: Zasilacze do laptopów Sony 149311714
NL: Sony 149311714 Adapter

Adaptateur Sony 149311714

Marque : Sony
Entrée AC: AC 100V – 240V 2.6A 50-60Hz
Sortie DCT: 24V–9.4A,240W

Remplacer les adaptateurs suivants:

Please Note: Please make sure the DC output and Connector size of ac adapter are the same as above listing before you bid!!!
ACDP-240E01 149311714 16038007989

 

Compatible avec les modèles suivants: :

Sony XBR65X930D 4K Ultra HD 3D Smart TV (2016 Model)
Sony XBR55X930D 55-Inch 4K Ultra HD 3D Smart TV (2016 Model)
SONY KDL-75X9400C LCD TV

Produits Recommandés :

Neuf batterie ordinateur portable Toshiba PA5109U-1BRS

 

  • Toutes nos Toshiba PA5109U-1BRS batteries sont neuves et compatibles et toutes PA5109U-1BRS batteries ordinateur portable a passé les attestations internationales ISO9001, RoHS et de certification CE.

    Toshiba PA5109U-1BRS

    Chimie:Li-ion
    Tension:4400mah
    Capacité:10.8V
    Référence:Toshiba PA5109U-1BRS
    Garantie:1 an de garantie

    Les numéros des batteries qui peuvent être remplacés (P/N) :

    Compatible avec les appareils suivants:

    Toshiba Satellite C50 C50D C50t C55 C55D C55Dt C55t

    Acheter baterie pour pc portable Toshiba PA5109U-1BRS
    NL:Toshiba PA5109U-1BRS Accu , PL :Bateria do laptopów Toshiba PA5109U-1BRS

    Produits Recommandés :

 

iOS 10 : dix astuces simples pour améliorer l’autonomie d’un iPhone

Diaporama : Toujours plus modernes, nos téléphones sont aussi de moins en moins endurants : la multiplication des applications connectées se conjugue à l’exigence de finesse pour conduire à des appareils bardés de fonctionnalités mais de moins en moins bien armés pour dépasser la journée d’activité. Sur ce terrain, iOS et l’iPhone constituent un bon cas d’école : de nombreux comportements par défaut ont un impact significatif sur la durée de vie de la batterie et quelques petites manipulations très simples permettent d’améliorer nettement les choses sans vraiment réduire les services rendus.

IOS 10 : Afficher le pourcentage de la batterie

Avant de s’attaquer à la résolution d’un problème, encore faut-il en comprendre la nature ! Depuis quelques années, iOS dispose d’une option qui permet d’afficher le niveau d’autonomie de la batterie sous forme d’un pourcentage, nettement plus précis que la petite jauge visuelle située en haut de l’écran. Pour l’activer, il suffit de se rendre dans l’application Réglages, puis de chercher la ligne Batterie. Là, on actionnera le bouton « Pourcentage de la batterie ».

Retrouvez nos derniers tests d’appareils iOS :

  • le test de l’iPhone 7 Plus
  • le test de l’iPhone SE
  • le test de l’iPad Pro 9,7 pouces.

iOS 10 : visualiser la consommation batterie par application

Une fois rendu dans le menu Batterie, on pourra visualiser très précisément l’impact de chaque application sur la durée de vie de l’appareils. Ici, iOS permet de visualiser la consommation sur les dernières 24 heures, ou sur la semaine passée. En tapotant la liste des applications, on affiche une information supplémentaire : la durée d’affichage visible à l’écran pour chacune d’entre elles, ainsi que son éventuelle consommation de données en arrière-plan.
Ici, on remarque l’impact très net des jeux vidéo : ils mobilisent aussi bien l’écran que les ressources techniques, et pèsent rapidement sur la batterie. On observe aussi que les réseaux sociaux ont une fâcheuse tendance à attaquer l’autonomie même s’ils ne sont pas énormément utilisés. Une étude clamait par exemple que l’on pouvait gagner 15% d’autonomie en choisissant de tirer un trait sur l’application Facebook !

Tout ceci nous amène au problème, crucial, de l’actualisation en arrière-plan.

IOS 10 : Gérer les applications qui peuvent s’exécuter en arrière plan

Android a pendant longtemps été nettement plus transparent qu’iOS en la matière, mais Apple a fini par combler son retard : iOS 10 permet de déterminer de façon lisible quelles sont les applications qui consomment des données en arrière-plan et, surtout, de régler au cas par cas quel logiciel est autorisé à le faire.

Pour cela, on se rendra dans l’application Réglages, menu Général, puis l’on cherchera la ligne « Actualisation en arrière-plan ». Plus il y aura d’applications autorisées et plus l’impact sur votre batterie sera important.

Ici, à vous de déterminer votre niveau d’exigence. Certains apprécient par exemple que leur réseau social et leur application d’information favoris montrent dès l’ouverture un flux d’informations à jour. D’autres préféreront actualiser eux-même ces contenus à la demande pour préserver l’autonomie de leur appareil.

iOS 10 : identifier les applications qui utilisent la géolocalisation

Le principe est identique en ce qui concerne la géolocalisation. Celle-ci fait appel au GPS de l’appareil, mais selon les cas, elle peut aussi mobiliser les contrôleurs sans fil (WIFi) pour améliorer la précision. Au final, le téléphone va puiser dans ses réserves pour déterminer la position de l’utilisateur.

Dans certains cas, l’appel est justifié, comme lorsqu’on consulte son itinéraire sur un plan. Dans d’autres, l’utilité de la géolocalisation est plus discutable. Après tout, est-ce bien nécessaire que chacun de vos posts Facebook soit accompagné de la mention précise du lieu ?

Ce réglage prend d’ailleurs une importance grandissante : les applications du marché ont de plus en plus tendance à solliciter la localisation, pour un bénéfice utilisateur parfois bien discutable…. en prolongeant la durée de vie de sa batterie, on pourrait bien aussi protéger un peu sa vie privée !

IOS 10 : couper simplement le Wi-Fi et le Bluetooth depuis l’écran d’accueil

Simple, mais efficace : l’écran de contrôle qu’on appelle en glissant du bas vers le haut de l’écran d’accueil permet d’activer ou de désactiver d’un doigt les contrôleurs WiFi et Bluetooth, qui n’ont pas besoin d’être actifs en permanence. Si vous n’utilisez le Bluetooth qu’une fois par semaine quand vous allez faire du sport, activez le manuellement le moment venu, et coupez-le le reste du temps.

Notons tout de même que ce paramètre a de moins en moins d’importance avec l’avènement de nouvelles normes comme le Bluetooth 4.0, qui ajustent beaucoup plus finement la consommation d’énergie lorsque la liaison est au repos. Néanmoins, simple bon sens, un contrôleur désactivé ne risque pas de puiser dans vos ressources !

IOS 10 : écran de gestion du multitâche

Certains réflexes ont la vie dure… encore aujourd’hui, beaucoup croient qu’ils vont pouvoir améliorer l’autonomie de leur appareil en fermant manuellement les applications qu’ils n’utilisent pas à l’aide de l’outil de gestion du multitâche d’iOS (qu’on appelle en double cliquant le bouton Home).

Pour qui vient du monde PC et a joué du gestionnaire des tâches pour libérer un peu de mémoire vive, la démarche parait logique. Sur iOS, Apple préconise cependant un fonctionnement différent : son système est en effet censé savoir « isoler » une application lorsqu’elle n’est pas active, pour que celle-ci ne consomme ni batterie, ni mémoire vive (sous réserve qu’on ait bien respecté les conseils qui précèdent dans ce guide).

D’après Apple, on obtiendrait même l’effet inverse à celui recherché en fermant ses applications à tout bout de champ: le téléphone puise en effet plus largement dans ses ressources pour la lancer de zéro que s’il se contente de la « réanimer ».

IOS 10 : activer le mode basse consommation

Quand la situation devient critique, n’oubliez pas qu’à l’instar de ses concurrents, iOS propose un mode économie d’énergie qui va automatiquement couper tous les appels de données et modifier les réglages en vue de prolonger la durée de vie de la batterie. Selon le moment où il est activé, ce mode permet de gagner deux ou trois heures supplémentaires loin d’une prise, pour peu bien sûr qu’on évite de faire appel à des applications et processus gourmands (jeux, navigation, appareil photo).

IOS 10 : régler la luminosité de l’écran

On l’a vu, les applications peuvent révéler des niveaux de consommation insoupçonnés mais n’oublions pas que sur le plan matériel, l’écran est le principal poste de dépense du téléphone. Par défaut, Apple propose sur ses iPhone et iPad un mode automatique, dans lequel la luminosité de la dalle varie en fonction des conditions extérieures. En plein jour, le système va par exemple augmenter cette luminosité pour que l’écran reste lisible. A l’inverse, il la diminuera quand l’utilisateur est dans l’obscurité. A l’usage, on se rend compte qu’on peut aussi manuellement régler la luminosité à un niveau raisonnable et se passer de cette variation automatique. Selon l’intensité retenue, on parviendra ainsi à augmenter l’autonomie.

IOS 10 : choisir un fond d’écran sans effet visuel

Dans iOS 10, Apple propose des fonctions totalement accessoires censées flatter l’oeil : effets de parallaxe sur l’écran d’accueil, animations ou fond d’écran animé, voire sensible à la pression sur iPhone 6s ou iPhone 7 Le rendu est très joli, mais on a vite fait de l’oublier, à tel point qu’on se demande s’il est vraiment nécessaire de sacrifier de l’énergie pour le maintenir.

L’option correspondante se paramètre dans le menu Réglages, à la ligne « Fond d’écran », en choisissant parmi la sélection Images (ou ses propres photos) plutôt que dans l’onglet Dynamique. Lors de la sélection du fond d’écran, choisissez « Image » plutôt que « perspective » pour désactiver l’effet de parallaxe.

IOS 10 : désactiver l’option Live Photos

Dans la même veine, ceux qui n’utilisent pas du tout la fonction Live Photos proposée sur les derniers iPhone 7 ou iPhone SE auront tout intérêt à la désactiver.

L’option correspondante est visible au sein de l’applications Photos : c’est le petit visuel situé au centre de la barre d’options. Il est éclairé en jaune quand le Live est en fonction.

Live Photos permet pour mémoire d’enregistrer quelques secondes de vidéo lorsqu’une photo est prise de façon à ce que l’on puisse a posteriori retrouver le mouvement de la scène capturée.

IOS 10 : réglage des modalités de synchronisation des emails

Dernier point et non des moindres : il convient de faire attention à la façon dont votre iPhone se connecte à vos comptes de messagerie. Par défaut, iOS propose d’activer le push, qui consiste à récupérer les nouvelles informations dès que celles-ci sont signalées par le serveur de messagerie.

Les emails et notifications liés à votre compte mail arrivent ainsi en quasi temps réel, ce qui peut se révéler indispensable pour certains (surtout dans le monde professionnel), mais se traduit aussi par un impact considérable au niveau de la consommation énergétique.

Le mieux ici est probablement de passer sur un relevé en mode manuel, ce qui signifie que pour vérifier vos emails, vous allez lancer l’application correspondante et la rafraîchir.

Dans Réglages, cherchez la ligne Mail, puis rendez-vous à la ligne « Comptes », puis enfin « Nouvelles données ». La manipulation sera particulièrement salvatrice si vous utilisez plusieurs comptes sur le même appareil.

Toujours dans ce menu, on jettera un oeil aux options de synchronisation iCloud (si vous avez choisi d’utiliser le compte proposé par Apple). Là aussi, on aura intérêt à réviser les choix par défaut : après tout, il n’est pas forcément indispensable de synchronisez en permanence ses favoris ou son carnet d’adresses !

Batteries externes : glissez en une dans votre sac !

Voilà pour les optimisations logicielles ! En ajustant précisément les différents réglages évoqués à vos besoins réels, vous devriez pouvoir prolonger quelque peu l’autonomie de votre terminal iOS. Les bénéfices seront bien réels, mais n’espérez cependant pas retrouver la durée de vie de téléphones emblématiques tels que l’indestructible 3310 de Nokia, un smartphone moderne reste un appareil somme toute peu endurant. En dernier recours, on optera donc pour une optimisation matérielle, sous la forme d’une batterie externe (ou powerbank). Pour savoir quel modèle acheter, rendez vous sur notre guide d’achat de batteries externes pour smartphone.

1 2 3 14